AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les Quatres lames, un enchantement de famille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arraxas

avatar

Nombre de messages : 28
Age : 36
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 28/07/2007

MessageSujet: Les Quatres lames, un enchantement de famille   Lun 22 Oct - 19:25

Une chambre Luxueuse dans une grande demeure de Lune d’Argent, la fenêtre est ouverte, une brise d’air frais traverse la pièce.

Arraxas semble absorbé par ses études sur les enchantements.

Depuis de nombreux mois, il cherche sans relâche la solution à un enchantement complexe qui l’obsède jours et nuits. Il savait qu’une seule personne à Lune d’Argent pouvait l’aider dans ce cas particulier. Conscient que cette personne jamais ne l’aiderait, il avait pensé à un moyen pour lui subtiliser la formule manquante à son enchantement sans son approbation.

Au dessus de la paume ouverte de sa main droite flotte un halo glacé, alors que dans l’autre main, une flamme dansante vibre au gré du vent.
Arraxas tente une ultime fois de rapprocher les 2 éléments l’un vers l’autre, tout en prononçant une formule magique.

Les 2 éléments gagnent en intensité, leurs lueurs bien que distinctes deviennent aveuglantes.
Impossible de les rapprocher plus sans en détruire un des deux, les éléments ne veulent apparemment pas cohabiter.

Quelqu’un tapa à la porte, Arraxas sursauta, sa concentration troublée, les deux éléments disparurent dans un flash de lumière, puis un grand sourire illumina son visage quand il vit la personne qui rentrait.

« Mère ! » Dit-il
« Les nouvelles sont-elles bonnes ? »

Nerydia Sang-de-Lune répondit en souriant :

« Excellentes ! Elles n’auraient pu être meilleures ! »

Arraxas senti son sang bouillir.
« Bien, tout se passe comme prévu ! Tous ces mois d’investigation n’auront pas été vains.
Très bientôt, ces maudites formules n’auront plus de secrets pour moi ! »

Nerydia :
« Je n’en doute pas, Arraxas, encore un peu de patience »
«Voila les nouvelles…. Notre dévouée Katzya Vivembrase (la mère de Lywen) a fait du très bon travail, elle est rentrée en contact avec une de ses anciennes apprenties ce matin même lors du marché. Elle a obtenu les renseignements qu’il nous fallait sans éveiller les soupçons de la jeune femme à présent au service de la Famille Feu-Glacé. Nous savons à présent ou et quand agir ! »


Le père, qui se tenait jusqu’alors derrière la porte, rentra.
Son regard était noir, et son sourire en disait long sur la satisfaction que cette affaire pouvait lui procurer.

« Fils ! »

Arraxas se leva, puis se mit à genoux devant son père.

« Oui, Père ? »

« L’heure pour toi est venue de prendre rétribution pour le torchon irrespectueux que ce Seigneur Feu-Glacé t’a envoyé il y a de ça quelques mois. Tu avais bien fait de nous apporter cette lettre, en s’attaquant à toi, il verra que notre famille bien que diminuée est belle est bien soudée.
Aussi puissant et influent soit Feu-Glacé Nous ne pouvons tolérer l’affront envers notre famille, et devons obtenir réparation. Néanmoins, comme tu l’as sagement suggéré, nous ne pouvons créer de scandale à Lune d’Argent et y mêler notre nom.
Ainsi, lui subtiliser un de ses si précieux secrets familiaux d’enchanteur à son insu me paraît tout à fait honorable. La famille Feu-Glacé est une des premières, peut être même la première à avoir su faire cohabiter le feu et la glace ensemble. Nous ferons en sorte que ce secret soit nôtre et qu’aucune preuve ne soit laissée. Le Seigneur Feu-Glacé n’en sera que plus agacé ! »

Arraxas se releva et la mère reprit ses explications :

« Un de nos amis de longue date nous a informé que le grimoire contenant les puissantes recettes d’enchantements du Seigneur Feu-Glacé est protégé par une barrière magique. Peu de personnes peuvent la franchir, et probablement aucun Mage ne saurait la défaire à moins d’être un membre de la famille Feu-Glacé. Heureusement pour nous, de tout le personnel de maison de la demeure Feu-Glacé, la jeune femme de chambre est habilitée à faire le ménage, et à franchir ce bouclier. »

Arraxas sourit à pleines dents.

Nerydia poursuivit :

« Nous savons également de source sûre, que le Seigneur Feu-Glacé a un rendez vous important, et s’absentera demain dans l’après midi. C’est à ce moment là que tu pourras agir. »

Arraxas réfléchit, puis dit :

« J’enverrai ainsi Lywen sur sa route, le connaissant, il ne pourra s’empêcher de l’accoster. Il ne rate jamais l’occasion de persifler pour semer le trouble dans l’esprit des membres de la Phalange. J’ai toute confiance en Lywen, tout le monde la sous-estime, Feu-Glacé le premier, mais je sais que son dévouement envers la Phalange et notre famille est sans faille.»


« Pendant ce temps, grâce a mon sort Vision Télépathique, j’observerai le livre d’enchantements à travers les yeux de la jeune servante, sans qu’elle ne puisse s’en rendre compte. Père influencera subtilement ses pensées pour lui faire tourner les pages du grimoire qui m’intéressent tant.

Ainsi, lorsque Feu-Glacé se rendra compte un jour que Noxsylvavis porte des armes magiquement imprégnées de l’enchantement familial Feu-Glacé, le doute s’emparera de son âme, et il n’en dormira plus ! Il ne saura jamais si j’ai trouvé la formule de cet enchantement par mes propres moyens, ou par les siens. Il pourra bien torturer tout son personnel de maison, qu’il ne trouverait aucune trace de notre passage »

Arraxas semblait satisfait de ce plan.
Il embrassa tendrement sa mère, échangea un sourire avec son père, puis partit voir Lywen pour lui confier sa mission.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lywen

avatar

Nombre de messages : 16
Age : 35
Localisation : Sud de la France Marseille
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Les Quatres lames, un enchantement de famille   Lun 22 Oct - 21:05

Lywen ne pût qu'être anxieuse quant elle appris la requête de son tendre ami. En même temps, elle bouillonnait à l’idée de devenir une complice de ce piège.

Arraxas donna les dernières recommandations à Lywen en lui expliquant bien la marche à suivre.
« Bien Lywen tu n’oublies pas de le tenir en haleine pendant 15 minutes le temps que Père et moi nous nous introduisions dans la demeure et atteignons l’esprit de la servante »

« Oui ne t’inquiète pas je ferai de mon mieux, au pire j’userai de mes charmes pour le tenir concentré sur la situation » Lywen sourit timidement à Arraxas.

Sur ce, Lywen se prépara et se mis en chemin. La journée était belle, elle décida de se rendre à la Forge de Lune d’Argent afin de fondre du fer et fabriquer quelques épées. Elle savait que l’endroit était bien choisi car Feuglacé, d’après les informations données par Arraxas, devait passer à cet endroit précis, et que la présence de Lywen n’évoquerait aucun soupçon.

Tout en marchant vers son lieu de travail, elle fouilla dans sa besace afin de récupérer les minerais récemment recueillis en Arathi.
Elle savait que le moment approchait, son esprit était concentré par les objectifs de cette quête.

Tout d’un coup en montant les escaliers pour pénétrer dans la forge elle fût arrêter dans son élan et se trouva face au Seigneur Feuglacé:
« Tiens, tiens dit -il un Chevalier de la Phalange de ci -beau matin !! »

Lywen répondit de manière surprise et dédaigneuse:
« Je ne m’attendais pas à croiser un Noble dans ce lieu de dur labeur, ce n’est pas votre place .»

Feuglacé ne pût s’empêcher de sourire à cette modeste moquerie comme s’il savait qu’il pouvait avoir à tout moment une emprise totale sur elle.

« Ce que vous dites m’honore très chère !! Il est vrai que comparé à vous, je m’adapte plus facilement à ce paysage luxuriant de Lune d’Argent que vous avec votre plastron défiguré en mailles et vos bottes salies. »

Lywen sentit à cet instant que son arme voulut sortir de son fourreau. Elle ne savait se contenir face aux remarques de cet Elfe complaisant et hautain. Elle ne pouvait s’empêcher de penser que cette rencontre allait prendre une tout autre tournure (et finir en combat!)

Tout en spontanéité et vivacité Lywen s‘empressa de répondre:« Ce qui serait déplaisant c’est que votre tunique soit immaculée de sang » elle dégagea son épée et la pointa vers Feuglacé:

« HAHA HAHA, vous pensez vraiment que vous arriverez à m’atteindre avec cette épée volée qui ne vous appartient pas !! »

« VOLEE mais je ne vous permets pas de dire cela, elle m’a été confiée et c’est un honneur de combattre avec cette arme » cria Lywen

« La Famille Sang de Lune devrait avoir honte de confier une telle arme à une gueuse effarouchée se proclamant Chevalier alors qu’elle essuyait le sol avec sa mère lors de son jeune âge. »

Lywen rugissait de l’intérieur. Elle souhaitait bondir sur Feuglacé et lui ouvrir le ventre juste pour le faire taire. Dans sa colère elle repensa aux conseils d’Arraxas et de Nox sur l’attitude à adopter face à lui.
Lywen connaissait au fond d’elle les raisons de tant d’impétuosité…elle songea à tout cela et décida de se radoucir..

Feuglacé en fût même surpris car il savait comment s’adresser aux membres de la Phalange. La connexion avec leurs esprits lui avait permis d’en connaître les failles…

« Je ne comprend pas votre obstination à vouloir me combattre jeune fille » répondit il vous savez de toute manière que vous êtes à ma merci et que votre devenir m’appartient. Ce gnome de Noxsylvavis ne pourra jamais se défaire de mon empreinte sur les Phenix de Sang »

Feu glacé se mit alors à rire et les échos de ce son résonnèrent sur les parois de la cité.

« Je vous laisse, j’ai mieux à faire …je vous salue gente Dame!!! »

Sur ce, il se dégagea de l’escalier et disparu soudainement.

Lywen ne pût s’empêcher d’émettre un soupir de soulagement à la disparition de Feuglacé. Il ne restait de lui qu’un nuage de fumée et l’odeur d’une potion fraîchement utilisée.

Elle rengaina précautieusement son arme et serra son poing fort.
Le soupir laissa place à un sourire malicieux témoignage de la satisfaction de Lywen quant à la réalisation de sa mission.

Elle se dit en son fort intérieur que cela valait le coup de se mettre en scène pour tromper ses adversaires….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur Feuglacé

avatar

Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 23/10/2007

MessageSujet: Re: Les Quatres lames, un enchantement de famille   Mar 23 Oct - 11:32

Le démonsite affaibli enrageait. Bien entneud la rage etait uen bonne chose. Pourtant, il s'en voulait d'avoir manquer de lucidité. Il n'etait plus celui qu'il avait été, et même dan sle cecle, on chuchotait qu'il ne valait plsu rien. LUI ! Alors qu'il avait forgé l'acier du cerlce de ses propres mains. Il devait réagir. deja, frappper fort ! assez de manaces. perosnne ne le prenanit plus au sérieux, pas même se maudit Réprouvé de Vivamort. Il était temps de bouger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Quatres lames, un enchantement de famille   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Quatres lames, un enchantement de famille
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'histoire de Dietrich de la famille Hohenloe
» Une famille de 78 habitants !
» grande foto de famille
» Les Lames de Combe proposent leur aide
» [Sort du feu et du métal]Épées Ardentes de Rhuin et Lames...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Histoires [rp] :: Divers Textes-
Sauter vers: